Nom de l’auteur/autrice :manager

DG de la SOKIMO, Pistis BONONGO Tokole prend part au Forum de la CIRGL sur l’exploitation artisanale et à Petite échelle de l’Or

L’exploitation minière artisanale de l’Or préoccupe au plus haut point la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs(CIRGL) qui a pris l’initiative de réunir toutes les notabilités impliquées dans la gestion de cette situation.

Durant 3 journées d’affilé, soit du 12 au 15 septembre en cours, le Secrétariat de la CIRGL et le Gouvernement de la République
Démocratique du Congo, à travers le ministère des Mines, vont organiser à Kinshasa un forum régional sur la mise en œuvre de la stratégie de la CIRGL pour l’exploitation artisanale et à petite échelle de l’Or sous le thème :  » Un système régional de suivi de la chaîne d’approvisionnement en minerais, une solution durable pour un commerce responsable de l’Or artisanal dans la région des grands lacs  ».

Parmi les invités, on note la présence remarquable de monsieur Pistis BONONGO Tokole, Directeur Général de la société minière de Kilo-Moto qui prend une part active à ce forum dont les directives contribueront à valoriser le travail des exploitants artisanaux de l’or en vue de maximiser leurs revenus pour ne pas continuer à vivre dans la précarité.

Les autres objectifs poursuivis par cette initiative sont les suivants :

  • Renforcer la tracabilite de l’or dans la région
  • L’élaboration des politiques pour contrer carré la criminalité ou l’insécurité dans les sites minières
  • Développer les états membres avec l’exploitation responsable de nos ressources minérales.

Plusieurs organismes et les pays de la CIRGL vont participer à ce forum d’une très grande importance dès lors que la plupart des exploitants artisanaux exercent un travail de titan sans nécessairement bénéficier d’un revenu à la hauteur des efforts qu’ils déploient avec, particulièrement, les dangers qui les entourent dans leur travail.

Présentation des civilités du Directeur Général de la Sokimo au Gouverneur de l’Ituri

A tout seigneur tout honneur, le Directeur Général de la Sokimo Pistis Bongo Tokole accompagné d’une équipe restreinte pour une mission dans la Province de l’Ituri depuis Dimanche 11 juin 2023, ne pouvait pas se mettre au travail sans pour autant présenter ces civilités auprès du premier citoyen de la Province de l’Ituri représenté par le  Vice-Gouverneur le Commissaire Divisionnaire Raüs Chalwe Munkutu Ngwashi.

A l’issue de cette rencontre s’est découlé les questions liées à l’objet de la mission du Directeur Général de la Sokimo à savoir:

Évaluation et suivi des niveaux d’exécution des travaux :

*Projet de relance Nizi

*Réhabilitation de la Centrale Hydroélectrique  de Budana

*Construction du Siège Social à Dele.

Ituri : la production du premier lingot d’or attendue en décembre 2023 à Nizi

Ituri : la production du premier lingot d’or attendue en décembre 2023 à Nizi

La production du premier lingot d’or est attendue au mois de décembre prochain à Nizi, localité située à plus de 30km de Bunia, en territoire de Djugu, a appris l’ACP, ce mardi 13 juin 2023, du directeur général de la Société minière de Kilo-Moto (SOKIMO), Pistis Bonongo Tokole.

C’était au sortir d’un échange avec le vice-gouverneur de province, le commissaire divisionnaire Raus Chalwe Munkutu.

« Je suis arrivé pour une mission de travail, et parmi les objectifs de ma mission, je peux énumérer quelques-uns notamment faire le suivi des travaux de réhabilitation de notre centrale de Budana, ensuite le suivi des travaux pour la reprise de la production aurifère à Nizi, et enfin la construction de notre siège social à Bunia, comme vous le savez, nous sommes encore locataire, et nos installations ainsi que nos bureaux sont éparpillés, raison pour laquelle je suis déterminé à construire notre propre siège social, et je ne pouvais pas commencer ces travaux sans pour autant rencontrer l’autorité provinciale pour lui présenter mes civilités, d’où je suis sorti satisfait à l’issue de nos échanges fructueux par rapport aux objectifs de ma mission déjà énumérés sur ma présence en Ituri », a indiqué le DG de la SOKIMO.

Et de poursuivre : « Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo tient personnellement à relancer la SOKIMO, et nous devons lui faire confiance par la reprise des activités au niveau de notre exploitation à Nizi, où les travaux avaient déjà commencé notamment la construction des bâtiments et autres pour que la SOKIMO parvienne à produire son premier lingot d’or au plus tard cette année à partir de son usine de traitement des minerais à Nizi ».

Ensuite, le directeur général a reconnu la souffrance de la population par rapport aux pannes récurrentes que connaît la centrale hydroélectrique de Budana et il y a des devis exprimés par les experts de l’Electrokimo, estimant que la totalité de fond n’est pas encore disponible, nonobstant le décaissement de la première partie pour la réhabilitation de la centrale de Budana, avant de rassurer qu’il y aura la deuxième tranche qui va permettre de stabiliser la centrale pendant un certain temps, voire pendant longtemps des années.

Par ailleurs, le directeur général de la SOKIMO a laissé entendre que des pourparlers entre Kibali Gold Mining et son entreprise se tiennent mensuellement pour échanger sur certains points qui fâchent, les harmoniser, avant de rassurer que la paie des agents et cadres de la SOKIMO a été résolue et elle est déjà régulière.

La première visite d’évaluation du DG Pistis Bonongo dans la province de l’Ituri depuis sa nomination par le Chef de l’État remonte au 9 septembre 2022, rappelle-t-on.

RDC : après plus de 10 ans d’arrêt de production minière, un plan de relance de la SOKIMO SA en cours d’élaboration

RDC après plus de 10 ans darrêt de production minière un plan de relance de la SOKIMO SA en cours délaboration
Remettre la Société minière de Kilo-Moto (SOKIMO SA) sur les rails, tel est l’engagement de nouveaux administrateurs du Conseil d’Administration et du Comité de gestion nommés par ordonnance présidentielle en date du 31 août 2022.
Dans cette optique, les nouveaux dirigeants de la société détenue à 100% par l’Etat congolais ont initié une retraite de trois jours visant l’élaboration d’un Plan stratégique de relance de la SOKIMO SA après plus de 10 ans d’arrêt de production minière.

Au terme des assises prévues du vendredi 11 au dimanche 13 novembre 2022, les participants sont appelés à trouver la thérapie adaptée aux maux ayant conduit à la paralysie des activités de cette société.

Dans son mot de circonstance, Madame Christine Feza Motema, Présidente du Conseil d’Administration de la SOKIMO SA, a estimé que le temps n’est plus aux discours ni aux lamentations mais plutôt à l’action.

« Aujourd’hui, le constat qui se dégage, après analyse, est celui qui nous interpelle toutes et tous : la situation de la SOKIMO est certes déplorable mais je suis persuadée que grâce à la mutualisation de nos efforts, nos vaincrons nos difficultés et nous réunissons à redonner vie à notre entreprise, nous parviendrons à redorer son image et lui rendre sa dignité voire sa fierté d’antan. », a déclaré Madame Christine Feza Motema.

RDC après plus de 10 ans darrêt de production minière un plan de relance de la SOKIMO SA en cours délaboration 1

La SOKIMO est au point mort sur toutes les lignes.

Selon les données internes, les dettes sociales, financières, commerciales et parafiscales de la SOKIMO SA sont évaluées à plus de 112 millions de dollars américains.

Le personnel de cette entreprise du portefeuille de l’État est aussi vieillissant dont 60% sont éligibles à la retraite à court terme. A ce jour, les agents de SOKIMO SA enregistrent plus de 108 mois d’arriérés de salaire suite à une trésorerie chancelante.

Il est vrai que la relance des activités de la SOKIMO SA grâce aux partenariats conclus avec des sociétés privées n’a pas été au rendez-vous comme il se devait.

Sur les six contrats qui dépossèdent la SOKIMO SA de 100% de ses permis d’exploitation, seul le partenariat avec Kibali Gold Mines produit des effets escomptés.

Au premier trimestre 2022, Kibali Gold Mines a par exemple produit 533 590 onces d’or pour une valeur estimée à 363 415 millions de dollars dont la SOKIMO SA a bénéficié des dividendes autour de 20 millions USD.

La SOKIMO n’a plus le contrôle de sa propre production minière. Une donne que compte changer les nouveaux administrateurs de cette société du Portefeuille de l’État, avec l’encadrement du ministère de tutelle, sous l’impulsion du Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi.

De l’avis des commissaires aux comptes désignés depuis 2019 à la SOKIMO SA, la situation de l’entreprise est préoccupante.

« Il y a insuffisance des fonds propres, un fort endettement, une absence de production depuis années,…, le personnel en âge de retraite et en inadéquation avec l’objet social de l’entreprise », précisent-ils.

En conséquence, les commissaires aux comptes de la SOKIMO SA recommandent, entre autres, la recapitalisation de l’entreprise face à la situation financière critique.

Avec un refinancement de 12 millions de dollars américains, les experts du secteur soutiennent qu’il serait possible de relancer la production grâce à l’installation d’une nouvelle usine à court terme en vue de réaliser un volume estimé à plus ou moins 60 kg d’or par mois.

Notons que ces assises mettent ensemble les nouveaux administrateurs du Conseil d’administration et du Comité de gestion, les cadres et agents de SOKIMO SA, les délégués de différents partenaires dont Kibali Gold Mines et des députés nationaux membres du caucus Ituri et Haut-Uélé, deux provinces où opèrent la SOKIMO SA.

Patrick BOMBOKA / zoom-eco.net

Entrée en fonction du nouveau comité de Gestion

Toujours dans le cadre de la relance de la Société Minière de Kilo-Moto, il a plu au chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO de nommer à la tête de la SOKIMO SA le nouveau Mandataire pour la matérialisation de ce noble projet qui est celui de la relance.

La masse laborieuse a assisté à un temps fort qui est celui de la remise et reprise entre Mme la Présidente du Conseil d’Administration sortante Annie KITHIMA et Mme la Présidente du Conseil d’Administration entrante Christine FEZA MOTEMA, pour faire d’une pierre deux coups il s’est tenu le même jour la remise et reprise entre le Directeur Général sortant Mr. Augustin MPELA wa KINDOMBE et le Directeur Général entrant Mr. Pistis BONONGO TOKOLE.

Notons que toutes les cérémonies ont été conduites par la Présidence Supérieur du Portefeuille. Le nouveau Comité a promis dans son discours de redorer l’image de la Société qui autre fois qualifiée de canard boiteux, sur ceux il invite la masse laborieuse de Kilo-Moto à travailler avec détermination pour le redressement de la SOKIMO.

Nos félicitations s’adressent au nouveau comité que le bon Dieu leur accorde sagesse et intelligence pour mieux gérer en bon père de famille.

Retour en haut